Jour 1:

Direction le Jura pour notre escapade d'un week-end !

Nous avions calé le gps sur  Arbois qui serait notre première halte.
Nous y découvrons une charmante petite ville de pierres traversée par la Cuisance. Les maisons "les pieds dans l'eau" sont impressionnantes.
En se promenant dans cette ville on découvre des petits quartiers où le temps semble s'être arrêté.

Par hasard, nous avons poussé la petite porte de ce restaurant "La Balance Mets et Vins"...
Quel régal !
Un menu à 8 services nous est proposé pour découvrir les vins du Jura. A chaque plat, un verre de dégustation de Pupillin, Roussette, Vin Jaune ou Vin de Paille nous est proposé pour exalter les saveurs de chacun des mets préparés par le chef.
Nous y passerons une soirée mémorable à essayer de retenir les noms des viticulteurs à l'origine de nos découvertes oenologiques.

Nous reprenons la route pour quelques kilomètres jusqu'au village de La Chatelaine pour y gagner notre point de chute pour la nuit : Le Séquoia Hotel.
Hôtel confortable et au décor très intimiste : bois, coton aux couleurs douces, draps blanc...

Jour 2 :

Après le petit déjeuner, nous partons à la découverte du point de vue sur le cirque du Fer à Cheval et la reculée des Planches qui surplombe la ville d'Arbois.






                                        Un point de vue magnifique !







Nous reprenons la route direction Champagnole, le Pont du Navoy et .... le lac de Chalain.
Nous y faisons une halte tant la couleur de l'eau est magique.
Avons-nous changé de pays ? Sommes nous sur une île ?














Nous continuons notre route à travers cette nature généreuse et sillonons la montagne : lac de Chambly, lac du Val.

La cascade du Hérisson :
La rivière Hérisson se jette dans les lacs de Chambly et du Val mais avant elle dévale 7 cascades dont celle du Hérisson haute de 65 m.
Un sentier pédestre nous permet d'y accéder et de la surplomber.




Nous avons continué notre route jusqu'au barrage de Vouglans.
Formidable construction sur une retenue d'eau de plus de 35 km de long.
Le lac est accessible à la baignade, aux loisirs aquatiques (bateaux, kayak...), à la pêche : il y en a pour tout les goûts.

Le lendemain, nous avons décidé de faire la route des vins du Jura. Notre point de départ sera Lons le Saunier.
Nous y passons la nuit dans un hôtel de la périphérie calme et agrémenté d'une piscine : la parenthèse à Chille.

Jour 3 :

Nous partons sur la route des vins du Jura, et nous laissons guider par nos envies et nous arrêtons au gré de nos découvertes : là une vigne magnifique, ici un château : le château d'Arlay.






A Nevy sur Seille, nous nous arrêtons dans une cave pour déguster les vins du Jura.
Nous sommes attirés par la maison Marie Louise Tissot. Nous y trouvons un accueil chaleureux des propriétaires et y goûtons toute sorte de vins : l'Etoile, le Vin Jaune, le Macvin...
Nous emportons quelques cartons de vins, biensûr.






Beaume les Messieurs : la Reculée, le cirque, ses grottes et sa cascade nous ont laissé un bon souvenir. Un village hors du temps, tout petit avec des maison de pierres qui s'intègrent parfaitement dans le site naturel grandiose du cirque.


Nous continuons le périple pour nous diriger vers Château-Chalon, village perché sur une barrière rocheuse. Les maisons y sont accrochées on ne sait trop comment, posées à même la roche.
Château-Chalon, vue d'en basUne rue de Château-ChalonChâteau-Chalon


Petite pause déjeuner dans un petit restaurant dont nous n'avons pas retenu le nom ! Nous sommes impardonnables. Nous y avons mangé une omelette aux morilles accompagnée d'un Etoile... Simple mais savoureux.

Ensuite au gré de notre visite du petit village à pieds, nous sommes entrés faire la connaissance de la maison Geneletti, viticulteurs de père en fils.
Nous y passons un moment agréable à découvrir les secrets de fabrication de ces vins jaunes et de paille...
Nous repartons encore une fois les bras chargés de cartons pour faire découvrir ces vins à nos amis.

Le temps passe est nous reprenons la route des Vins qui nous emmènera cette fois-ci non pas chez un viticulteur mais dans un Château à Frontenay.
Perché au dessus de nous, il nous a attiré.
Nous en avons visité les jardins et le hasard faisant bien les choses nous nous sommes laissés conduire dans les caves pour y écouter un concert "privé" d'un quatuor. Que dire ? Si ce n'est que ce week-end non préparé a été truffé de bien jolies découvertes et de bien sympathiques rencontres au gré de nos déambulations.